Aleksandra de Cizancourt companie la transversale

Aleksandra DE CIZANCOURT,
METTEUSE EN SCENE/comédienne

Je suis comédienne franco- polonaise. Intéressée par la dimension européenne du théâtre, je suis partie en Pologne en 2005 pour me former à l’Ecole Nationale de  Cracovie. Par les planches, je me réapproprie la langue maternelle oubliée. De  retour en France en 2011 je réalise mon rêve de rencontrer et travailler avec les  grands metteurs en scènes qui ont formé mon regard : Krystian Lupa et Romeo  Castellucci. J’ai poursuivi ma recherche et mon goût pour un théâtre influencé par le travail  d’acteur dans les pays de l’est grâce à ma rencontre avec la Transversale qui renoue  également avec mes racines auvergnates. Mon travail se situe à l’endroit de la tension que l’individu crée éternellement  entre l’organisation d’une société face à une possibilité d’autonomie individuelle,  le dialogue entre des lois érigées pour un groupe face à la puissance d’une  construction individuelle, et libre, comment s’opère le retournement des préjugés  construits par une société pour dévoiler les possibilités vives, affranchies de la  morale et des injonctions qu’elle provoque. J’inscris ce questionnement en  travaillant sur les coopérations européennes avec le Relais Culture Europe. Cette réflexion je la mène aussi en tant que femme : en 2019 je fonde la compagnie  Anna K pour explorer les écritures féminines européennes, les réécritures des mythes  et des contes par les auteures femmes. Je travaille sur un projet soutenu par le CDN  de Saint-Denis : une adaptation du roman Malina de l’auteure Ingeborg Bachmann. Depuis 2016 j’ai  également rejoint l’équipe du collectif In Vitro dirigé par Julie Deliquet,  actuellement directrice du CDN de Saint-Denis (IDF), avec qui j’aiguise le  questionnement entre réel et fiction, comment la fiction agit comme acte  transformateur de nos réalités. Je développe également un travail de transmission  avec des jeunes issus de milieux divers, lycées, enfants déscolarisés…