Cedric Jonciere companie la transversale

 

 

 

Ayant abordé le théâtre par mon désir de mise en  scène, j’ai été par une sorte d’ironie du sort, constamment renvoyé à la place de l’acteur et de la  performance au plateau. D’abord attiré par l’écriture,  j’ai joué dans l’idée de me permettre de diriger  seulement en ayant moi-même éprouvé la scène. Au conservatoire de Clermont- Ferrand, puis à l’ENSATT  de Lyon, sous la direction d’Anatoli Vassiliev, la  mise en scène s’est toujours manifestée par le jeu - et donc par ce qu’on fait du texte et du corps. A  l’ENSATT, j’ai trouvé un prolongement parfait de ma  formation universitaire en littérature, autant  qu’une subversion de cette dernière.  Le parcours  avec Anatoli Vassiliev, Valérie Dréville et d'autres  m’a permis de co-signer avec mon camarade Yves  Beauget une mise en scène de Ion de Platon dans le  In d’Avignon et de travailler pour l’équipe de Wajdi  Mouhawad (Forêts au Théâtre des Célestins), et surtout de rencontrer des frères d'armes artistiques. De retour en France après les aventures russes (dans les théâtres de Vassiliev) et allemandes (Akt Zent), j’ai collaboré avec la Cartoucherie et le théâtre de l’Atalante, puis avec de nombreuses compagnies sur le territoire d’Auvergne-Rhône- Alpes (Théâtre du  Pélican, Petit Théâtre Dakôté, Guêpes Rouges Théâtre, Souffleur de Verre...). J’ai fondé la compagnie La  Transversale à Clermont-Ferrand avec une forte envie de collectif et d’entamer une recherche autour des mythes  qui habitent la littérature. Aussi bien par les spectacles que par la pédagogie. Je reste convaincu que les grandes œuvres peuvent s’épanouir  sur tous les types de territoires, et qu'en transmettant par le jeu mythe et  fiction, on peut mieux toucher du doigt des vérités humaines que par le discours  politique.  

Cédric JONCHIERE, metteur en scène  comédien